Vertiges : dans quels cas consulter un ORL ?

1091

Quand on a la tête qui tourne, on ne pense pas toujours à consulter un ORL. Pourtant, de nombreux vertiges inexpliqués sont liés à un problème d’oreille interne…

La forme la plus courante de vertiges concernés par une visite chez un ORL est le vertige positionnel paroxystique bénin. Il est causé par une accumulation de minuscules cristaux au fond des canaux semi-circulaires de l’oreille interne. Lors de certains mouvements de la tête, ces concrétions viennent se bloquer d’un seul côté, envoyant des informations positionnelles inexactes au cerveau.

Parfois les crises de vertiges se répètent et sont accompagnées d’une perte momentanée de l’audition et de sifflements dans l’oreille qui font penser à des acouphènes. Ces symptômes sont très évocateurs de la maladie de Ménière, liée à un problème de pression dans l’oreille interne. 6% des vertiges sont causés par cette maladie. La consultation chez l’ORL est indispensable pour confirmer le diagnostic.

A noter : Votre vertige était tellement intense que vous êtes resté plusieurs jours couchée ? Il s’agissait probablement d’une névrite vestibulaire : une atteinte de l’oreille interne provoquant l’inflammation d’une branche du nerf auditif. Elle peut parfois être provoquée par un virus. Peu fréquente, cette affection bénigne touche plutôt les jeunes adultes qui s’en remettent généralement bien. Il vaut cependant mieux consulter.

Comment se passe la visite chez l’ORL ?

Après vous avoir demandé de décrire vos vertiges, le médecin explore votre oreille interne. Pour confirmer son diagnostic, il vous fait éventuellement faire quelques tests : marcher sur place, faire deux pas en avant puis deux pas en arrière, tendre les bras en avant et rester ainsi quelques minutes les yeux fermés…

Quand le spécialiste détecte un vertige positionnel bénin, il effectue une manœuvre : il vous bascule d’un côté puis de l’autre d’une façon particulière. Cette manipulation, qui peut aussi être réalisée par un kinésithérapeute, guérit la plupart de ces vertiges, soit instantanément, soit après 2 ou 3 séances.

Dans le cas de la maladie de Ménière, l’ORL vous prescrit des antivertigineux et si besoin des remèdes pour lutter contre les nausées et les vomissements.

En cas de névrite vestibulaire, le médecin ORL peut vous prescrire en plus d’antivertigineux puissants, une corticothérapie et des antiviraux (en cas d’affection virale). Une rééducation vestibulaire est conseillée pour éviter la réapparition des vertiges.

Que faire dans d’autres cas de vertiges ?

Certains vertiges proviennent de petits blocages cervicaux qui n’ont rien à voir avec l’oreille interne. Ces symptômes peuvent apparaître chez des personnes qui se sont endormies dans une mauvaise position, après un voyage en avion ou encore après un accident… Ils seraient dus à l’irritation de petits filets nerveux lors du blocage réflexe des muscles du cou.

L’acupuncture, l’ostéopathie ou les massages sont alors des moyens efficaces de faire disparaître ces vertiges. Mais attention, ces manipulations sont déconseillées chez les personnes âgées sans avis médical.