« Sans gluten mauvais pour la santé » : l’énormité des médias

1121

Je vous ai récemment parlé de la plaie des « fake news », ou fausses informations sur Internet. Ce sont des informations fantaisistes ou mensongères répandues grâce à Internet via les grands sites, y compris les sites d’information officiels (médias, journaux, télévisions, etc.).

C’est une calamité car, sous l’apparence du vrai, en profitant de limage de sérieux du titre dun magazine ou dun journal bien connu, des informations visant à vous influencer insidieusement sont diffusées. Elles espèrent orienter vos opinions, votre vote, vous faire acheter une marque ou, au contraire, vous détourner d’une autre.

loading...

Neuf fois sur dix, de gros intérêts économiques et financiers sont en jeu.

La santé et la médecine sont particulièrement touchées. Je vous ai signalé, il y a quelques jours, une campagne ridicule sur le muguet, présenté comme une plante « meurtrière », et une autre sur lallaitement et la vaccination.

Tout ce qu’ils racontaient était faux ou exagéré, mais le but n’était pas d’informer : c’était de « faire cliquer » – pour engranger du revenu publicitaire….

Aujourd’hui, c’est une nouvelle campagne absurde contre le gluten qui est menée

Fake news sur le gluten

Le scénario est tout à fait classique.

À l’origine, on trouve un article scientifique sur le gluten publié dans une grande revue médicale, le British Medical Journal [1].

Cette étude a suivi des personnes pendant vingt-quatre ans et a examiné le risque de décéder d’une maladie cardiaque chez les personnes qui suivent un régime sans gluten.

La conclusion de l’étude : manger sans gluten n’a aucune incidence sur le risque de maladie cardiaque [2].

L’histoire aurait donc du s’arrêter là. Cependant, les auteurs ont ajouté une ligne à la conclusion de leur étude, en expliquant que les gens qui mangent sans gluten ne mangent pas de céréales complètes (forcément), et qu’ils sont donc privés des vitamines et minéraux de ces céréales :

« Néanmoins », ajoutent les auteurs, « éviter le gluten peut avoir pour résultat une consommation réduite de céréales complètes bénéfiques, ce qui peut affecter le risque cardio-vasculaire. » [3]

Il n’en fallait pas plus pour que les grands médias entrent en hystérie :

  • « Régime sans gluten : attention aux troubles cardiaques », alerte Ouest-France [4] ;
  • « Le régime sans gluten expose à un risque cardio-vasculaire », titre Santé Magazine [5] ;
  • « Maladies cardio-vasculaires : attention au régime sans gluten », Femme Actuelle [6] ;
  • « Régime sans gluten : une fausse bonne idée », prétend France-Info [7].

France-Info fait particulièrement fort en affirmant que :

« une étude tire la sonnette dalarme sur ce qui, finalement, savère être une mauvaise idée pour la santé… »

D’exagérations en abus

« Tire la sonnette dalarme »… « mauvaise idée pour la santé »…

Où les journalistes de France-Info (et ceux qui sont supposés vérifier leurs sources et contrôler l’exactitude des informations qu’ils relaient) sont-ils allés pêcher ça ?

Certainement pas dans l’étude publiée dans le British Medical Journal. C’est une exagération qui n’a aucune base. C’est du niveau de ce que nos parents appelaient des « bobards », racontés à leur époque dans certains journaux de propagande du plus bas étage.

Car voici le fond de l’affaire.

Ce qu’il faut retenir de l’étude sur le gluten

En réalité, les chercheurs, comme je l’ai expliqué plus haut, concluent leur étude par labsence de lien entre le gluten (ou l’absence de gluten) et le risque cardio-vasculaire.

Cependant, ils notent aussi que les personnes qui mangent sans gluten ne mangent donc pas de céréales complètes. Or les céréales complètes contiennent des minéraux, des vitamines (quoiqu’en faible quantité par rapport aux légumes verts et aux noix, par exemple).

Ils en concluent que cette absence de céréales complètes pourrait entraîner un manque de certains nutriments pouvant avoir un effet sur le système cardio-vasculaire.

Non seulement on est dans la pure supposition (et non dans l’observation scientifique) ; mais surtout ce problème a une solution très simple : manger des légumes !

Quand on lit l’étude, on se rend compte que les chercheurs n’ont pas spécialement cherché à étudier les personnes qui mangent sans gluten par souci de leur santé. Ils ont inclus dans leur étude celles qui mangent peu de gluten parce qu’elles se nourrissent… de chips et de bonbons !

C’est ainsi qu’ils parviennent à cette étonnante conclusion qu’un régime pauvre en gluten peut être pauvre en vitamines et donc peut avoir un lien avec les problèmes cardiaques !

Un bon régime sans gluten est riche en légumes et donc en vitamines et minéraux

Mais c’est évidemment tout le contraire de ce que font 99 % des personnes qui suivent un régime sans gluten. On sait que ces personnes s’efforcent, à l’inverse, de remplacer le pain, les pâtes et les viennoiseries par des aliments sains, riches en nutriments essentiels, des légumes bio !

Mais ce n’est pas ce que comprend le lecteur de Santé Magazine ou l’auditeur de France-Info, qui croit que le régime sans gluten en lui-même peut être mauvais pour la santé !

Quelle désinformation ! Quelle tristesse aussi… Et surtout, que font le CSA et les autorités de santé ?

Car le régime sans gluten, c’est bon pour la santé ! Je l’ai écrit. Je l’ai montré. D’autres que moi, surtout, l’ont démontré encore et encore. On parle de cent maladies réduites au silence…

loading...