Quand l’alimentation devient une obsession

1343

Quand les centres du plaisir et de la récompense sont très actifs dans le cerveau, l’alimentation peut se transformer en obsession. La nourriture à base de sucre, de sel et de graisses transformées est particulièrement à risque. Mais il existe des solutions pour venir à bout de cette dépendance.

La toxicomanie est un problème de santé qui peut prendre plusieurs formes. Nous connaissons bien l’alcoolisme ou la dépendance aux drogues, mais peut-on devenir dépendant de la nourriture ? L’alimentation est essentielle à l’être humain, alors comment est-ce possible ? Et pourtant, pour ceux qui en font l’expérience, il s’agit d’un problème bien réel.

loading...

Nous avons besoin de nourriture pour maintenir nos niveaux d’énergie et nos fonctions biologiques de base, comme la croissance et le renouvellement cellulaire. Mais la nourriture n’affecte pas seulement le corps. Elle a aussi des effets physiologiques sur notre cerveau à cause de la libération de l’hormone dopamine, qui contrôle les centres de plaisir et de récompense. Ce processus est d’ailleurs semblable à celui qui se déclenche en cas de prise de drogue ou d’alcool. C’est pourquoi nous aimons ces substances.

Or, chez certaines personnes, les centres de plaisir du cerveau sont plus actifs que pour d’autres, ce qui signifie qu’elles éprouvent beaucoup plus de plaisir lorsqu’elles mangent. Certains aliments semblent stimuler la dépendance plus que d’autres. Il s’agit de ceux qui contiennent des quantités importantes de sucre, de sel et de graisses transformées. Cela peut mener à la suralimentation et à la boulimie, et peut ainsi entraîner une détresse physique et une culpabilité. Lorsque les dépendants de la nourriture évitent leurs déclencheurs, ils ne passent pas nécessairement par une phase de sevrage, mais ils luttent avec les mêmes sentiments que les toxicomanes ou les alcooliques.

Des stratégies simples

La première étape pour surmonter ce type de dépendance consiste à prendre conscience du problème, explique le site . Si vous réalisez que la nourriture peut jouer un rôle négatif dans votre vie, il se peut que vous ayez besoin d’aide. Vous pouvez commencer par mettre en place quelques stratégies simples.

    • Remplacez vos aliments malsains par des aliments non transformés comme des fruits au lieu de bonbons, ou du chocolat noir au lieu des sucreries.
    • Essayez d’adopter une alimentation équilibrée, riche en bonnes graisses, en fruits, en légumes, en protéines et en glucides entiers non-transformés.
    • Quelques exercices de méditation en pleine conscience peuvent également aider.
    • Et si vos efforts ne suffisent pas, cherchez le soutien d’un groupe de parole, ainsi que l’accompagnement d’un professionnel de santé.