Protéger bébé du soleil

2078
loading...

Le système de défense cutané des petits étant embryonnaire jusqu’à 3 ans, pas question de sortir sans tee-shirt, parasol et crème solaire.

Si nos mamans nous laissaient jouer sur la plage sans protection solaire, aujourd’hui nous sommes plus qu’attentives aux conseils de prudence dispensés par les dermatologues et il ne nous viendrait pas à l’esprit de laisser notre bébé jouer au soleil sans l’avoir généreusement tartiné de crème solaire. Nous savons désormais que les ultra-violets sont particulièrement redoutables pour la peau extrêmement fine des bébés, dont les mélanocytes n’ont pas encore la pleine capacité de produire la mélanine, ce pigment qui donne la jolie couleur hâlée et qui absorbe une partie des UV.
Jamais sans son tee-shirt
Mais une crème solaire, même avec facteur de protection 50 et filtrant les UVB et UVA courts et longs, reste un filtre et non une barrière infranchissable. Comme le souligne le docteur Jean-Pierre Césarini, médecin photobiologiste, cancérologue à l’INSERM « les crèmes peuvent être assimilées à des tamis dont les trous seraient plus ou moins gros. Plus l’indice de protection est élevé, plus les trous de ce tamis sont petits. Il passera donc moins d’ultraviolets, mais il en passera quand même ».
Il est important de tartiner votre bébé de crème au moins un quart d’heure avant de sortir puis toutes les deux heures et indispensable, mais la crème solaire ne doit servir qu’à compléter une tenue « anti-coups de soleil » composée de :
– Un chapeau à large bord pour bien protéger les oreilles et le cou ;
– Un tee-shirt au maillage serré (si vous voyez la peau en transparence, c’est que les ultra-violets peuvent passer) ;
– Des lunettes de soleil car le cristallin des tout-petits ne jouent pas encore leur rôle de filtre et laissent passer les UV vers la rétine.
Et jamais sans parasol
Pour protéger votre bébé d’éventuels coups de soleil, l’idéal consiste à planter un parasol le plus bas possible et à réduire les surfaces laissées ouvertes côté soleil, en laissant pendre des serviettes de toilette par exemple. Car les rayons « diffus » nous atteignent d’un peu toutes les directions… y compris à l’ombre d’un parasol.

loading...