Procédures pour traiter la dépression

980

Tout le monde devient triste parfois. Tout cela fait partie de l’être humain. Mais si vous êtes l’un des 10 millions de Canadiens souffrant de dépression, vous connaissez la différence. Aujourd’hui, des traitements prometteurs sont en train de révolutionner le cours de cette maladie potentiellement dévastatrice. Ces lignes directrices vous en diront plus.

Commencez par la psychothérapie

Surtout si vous êtes seulement légèrement déprimé, la psychothérapie peut être l’endroit pour commencer. Lorsqu’il est bien fait, ce type d’échange verbal (et non verbal) peut fonctionner aussi efficacement que les médicaments.

  • Certes, les effets secondaires sont moins un problème, et vous ne devez pas vous inquiéter des interactions avec d’autres médicaments (ce qui peut être particulièrement important pour les personnes âgées qui prennent beaucoup de pilules).
  • Bien que cela sonne bien, il y a des inconvénients. La psychothérapie seule n’est pas efficace pour la dépression sévère et le processus peut prendre plus de temps que les médicaments (des résultats dans six à huit semaines ou plus, contre quatre à six semaines avec des médicaments) et peut ne pas être couvert par l’assurance.

Types de thérapie

Un thérapeute compétent mélangera souvent plusieurs approches thérapeutiques basées sur ce que vous vivez.

  • La thérapie psychodynamique, par exemple, examine les expériences passées pour éclairer ce que vous vous sentez maintenant.
  • La thérapie interpersonnelle, aussi connue comme l’intervention de crise, fonctionne particulièrement bien pour un problème immédiat, comme un enfant qui quitte la maison, un conjoint qui meurt.
  • La thérapie comportementale tente de modifier les actions ou les pensées destructrices en aiguisant vos compétences sociales, votre autocontrôle et des stratégies de résolution de problèmes. Elle est particulièrement efficace lorsque le problème peut être clairement défini et le «bon comportement» récompensé.
  • La thérapie comportementale est souvent mélangée avec la thérapie cognitive, ce qui renforce la confiance en montrant que vous pouvez être compétent si vous vous sentez inadéquat ou voué à l’échec.
  • Dans la thérapie de groupe, vous avez la chance de partager vos sentiments (et solutions) avec les autres.

Si votre dépression est sévère et la psychothérapie combinée avec des médicaments n’a toujours pas améliorée comment vous vous sentez, votre médecin peut recommander la thérapie par électrochocs, qui choque le système nerveux et réinitialise la chimie du cerveau.

  • La thérapie par électrochocs est considérée si vous perdez contact avec la réalité (psychose), ou avez un risque de suicide.
  • Les experts ne savent pas exactement pourquoi elle fonctionne.
  • Des électrodes sont placées sur la tête et un courant électrique est déclenché, provoquant une brève convulsion.
  • L’anesthésie générale est donnée pour prévenir la douleur des contractions musculaires.
  • Habituellement, les patients sont traités chaque deux jours pendant cinq à sept séances.
  • Des maux de tête et des pertes de mémoire se produisent parfois, mais sont presque toujours temporaires.
  • Malgré son image de Hollywood comme étant barbare, elle est tout à fait sûre, et une étude a montré que 80% des personnes souffrant de dépression sévère se sont améliorées après les traitements.

Un nouveau développement prometteur

Des recherches passionnantes de l’Université de l’Illinois indiquent qu’une nouvelle technique, la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) – peut soulager la dépression sévère.

  • Une bobine de fil métallique est placée sur le cortex préfrontal gauche du cerveau; chez les personnes déprimées, il montre souvent une activité électrique anormale et une diminution du flux sanguin.
  • Un champ magnétique ciblé à fluctuations rapides est administré.
  • Contrairement à la thérapie par électrochocs, la sédation n’est pas nécessaire et des problèmes de mémoire ne sont pas un risque.