Obésité infantile : les mères en surpoids sous-estiment la corpulence de leur enfant

1247

Les mamans qui souffrent de surpoids et/ou d’obésité auraient tendance à sous-estimer la corpulence de leur enfant. Un véritable problème, qui inquiète les chercheurs.

L’obésité infantile est un phénomène en pleine expansion : d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans le monde, en 2013, 42 millions d’enfants âgés de 0 à 5 ans étaient en surpoids ou en situation d’obésité – 35 millions d’entre eux vivaient dans des pays en voie de développement, principalement sur le continent africain. « Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de nourrissons et de jeunes enfants en surpoids atteindra 70 millions à l’horizon 2025 » précisent les autorités sanitaires.

Or, d’après une nouvelle étude menée par la Washington University in St. Louis (aux États-Unis), les mamans qui sont elles-mêmes en situation de surpoids et/ou d’obésité auraient tendance à sous-estimer le poids réel de leurs bambins…

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé avec 230 femmes en surpoids et/ou souffrant d’obésité : elles étaient toutes les heureuses mamans de jeunes enfants, scolarisés en maternelle… Verdict ? À la question « Votre enfant est-il en surpoids ? », 40 % des mères sous-estimaient la réalité : elles considéraient que leur enfant présentait « un poids absolument normal » alors que celui-ci était obèse ou en surpoids. A contrario, 20 % des participantes « seulement » reconnaissaient que leur enfant avait un problème de poids.

La courbe de corpulence, une référence objective

« C’est problématique, résument les chercheurs qui ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Obesity Science & Practice. Comment ces enfants pourraient-ils retrouver un poids normal si leur situation n’est déjà pas reconnue par leur entourage ? »

Comment savoir si un enfant souffre d’obésité infantile ? C’est une question de mathématiques : primo, il faut calculer son Indice de masse corporelle (IMC) – on divise le poids (en kg) par la taille élevée au carré (en mètres). Le nombre obtenu est alors reporté dans la courbe de corpulence présente dans le carnet de santé de l’enfant. Lorsque l’IMC est supérieur au 97ème percentile, l’enfant est obèse. Sinon, posez tout simplement la question à votre pédiatre…