« Ménoptimiste »: enfin un livre qui prend la ménopause du bon côté!

1064

La vie est faite de rencontres. En voici une très belle… Marie-Françoise Dispa est journaliste, spécialisée en santé. Marie-Françoise est ménopausée. Et elle est très très très optimiste ! Dans son livre épatant qui regorge de conseils, de positivisme, d’astuces et de bienveillance, elle nous livre un autre regard sur la ménopause…. qui risque bien de nous faire voir cette étape de la vie d’un autre oeil. A découvrir absolument !

Quel a été l’élément déclencheur du livre ?

Ménoptimiste est né d’un agacement qui remonte à mes débuts de journaliste santé. Chaque année, pour la Journée mondiale de la ménopause, mes consoeurs/frères et moi étions invités à une conférence de presse où une brochette de gynécologues, pour la plupart masculins, expliquaient aux femmes les horreurs qui les attendaient aux alentours de la cinquantaine. Avec le traitement hormonal de substitution, la situation s’est encore aggravée : il était considéré comme une sorte de remède miracle, susceptible de prévenir ou de guérir tous les maux – petits et grands – de la ménopause, et les femmes qui se refusaient à le prendre, par crainte de s’inféoder à un médicament, passaient pour des irresponsables. J’entends encore le brillant et charismatique Dr Bruno Pornel, fondateur et directeur du Brussels Menopause Center, et malheureusement décédé accidentellement en 2010 à l’aube de la cinquantaine, m’expliquer qu’à la ménopause, une femme opposée au THS était condamnée à se « dessécher » (c’était son mot) extérieurement (rides, peau pendante, fonte musculaire) et intérieurement (vagin inutilisable ou presque). Et, même lorsque les limites et les dangers du THS sont apparus, les journalistes qui protestaient – « Nous ne pouvons tout de même pas recommander à nos lectrices un traitement qui risque d’augmenter leur risque de cancer du sein ! » – s’entendaient souvent répondre qu’une femme sous THS était beaucoup mieux suivie qu’une autre, de sorte que son cancer éventuel serait dépisté précocement, et donc facilement guéri (comme si avoir un cancer du sein, même en bonne voie de guérison, c’était la même chose que de ne pas en avoir !), et que, de toute façon, les femmes devaient « savoir ce qu’elles voulaient ». Ce qu’elles voulaient ou ce que la société voulait qu’elles veuillent ? Quand j’ai surpris le petit aparté entre deux journalistes masculins que j’évoque dans mon avant-propos, mon agacement du début était en train de tourner à l’irritation. Mais, comme l’irritation est inutile, et de surcroît mauvaise pour la santé, j’ai préféré convertir la mienne en un ouvrage résolument optimiste sur la ménopause !

loading...

Qu’est ce qu’on trouve à l’intérieur ?

Des infos sérieuses, vérifiées et documentées sur la ménopause et les moyens de vivre en bonne entente avec elle et d’en faire une étape nouvelle et passionnante de son existence. Pour certaines, la ménopause constitue un vrai problème, et je ne le minimise pas. Des bouffées de chaleur à la sécheresse intime en passant par les douleurs articulaires, les insomnies ou l’ostéoporose, je ne fais pas semblant que ça n’existe pas, et je ne prétends pas que tout est dans la tête, même si, comme le suggère le titre de l’ouvrage, l’optimisme est précieux pour remettre la ménopause à sa place. Mais il y a tout un arsenal de remèdes, dont beaucoup naturels et néanmoins efficaces, pour alléger les inconvénients de la ménopause et permettre à chaque femme de vivre les 30, 40 ou 50 prochaines années de sa vie avec bonheur, dans un esprit de découverte et de liberté. Sans se conformer à un ‘modèle’ de la femme ménopausée, mais en allant de l’avant à sa manière. Non, vous n’êtes pas obligée de passer la moitié de vos journées à transpirer dans une salle de sport, d’adopter le véganisme ou de faire le tour du monde. L’important est de réaliser les projets, modestes ou ambitieux, qui vous tiennent à cœur sans vous laisser arrêter par une conception de la ménopause qui vous est imposée de l’extérieur. Si la ménopause n’est pas un problème pour les Chinoises ou les Indiennes, pourquoi le serait-elle pour vous ?

livre-menopause-bon-cote-4

Chaque semaine, Fifty&Me Magazine vous propose un test, des mini-conseils, une interview, une recette ou encore des solutions naturelles, … tirés du livre « Ménoptimiste » rédigé par Marie-Françoise Dispa et illustré par Karo Pauwels aux Editions Racine. « Ménoptimiste » est disponible dans toutes les bonnes librairies pour 24,95€  et sur le site internet www.racine.be avec une réduction spéciale (en mentionnant le code FIFTY) pour nos lectrices de -15%  + les frais de port offerts jusqu’au 31 juillet 2018.

Notons également que l’auteure sera présente le samedi 24 février de 16h à 17h sur le stand Racine n°322 à la Foire du Livre de Bruxelles pour dédicacer son livre… Si, vous aussi, vous avez envie de faire une belle rencontre !

loading...