Massage kobido : le lifting naturel du visage

1166

Parmi les massages du visage à la mode en ce moment, le kobido fait fureur. Zoom sur cette technique ancestrale qui promet de lifter naturellement la peau du visage.

Le Kobido, un art qui remonte au XVème siècle

La consonance de son nom en dit long sur son origine. En japonais, kobido signifie « ancienne voie de beauté ». Dérivé de l’Anma, ancêtre du shiatsu, ce massage né au XVème siècle au Japon (au sud du Mont Fuji), est le fruit d’une compétition entre deux praticiens qui essayaient chacun de trouver de nouveaux mouvements pour stimuler les muscles du visage. Les deux maîtres décidèrent de s’associer pour fonder la Maison Kobido. Bien plus qu’un soin du visage, à coups de pressions, de vibrations, de percussions, et de tapotements, le massage kobido raffermit les muscles et tonifie l’ensemble du visage tout en favorisant la circulation du sang. Ce soin anti-âge particulièrement apprécié des peaux matures est aussi appelé lifting naturel.

C’est quoi le massage kobido ?

Si de plus en plus de Spas inscrivent le kobido à leur carte de soins, l’authentique massage kobido est en réalité pratiqué par très peu de thérapeutes, une cinquantaine dans le monde et à peine cinq en France (ils sont tous répertoriés sur le site www.kobido.com). Parmi eux : Corinne Sapriel. Formée aux niveaux 3 et 4 (le 5ème et dernier niveau permet d’enseigner la discipline) par le Docteur Shogo, maître de la 26ème génération de la Maison Kobido, elle dispense ses massages dans l’Est de la France, à Colmar et Strasbourg. « Il y a 48 sortes de mouvements dans le kobido : on commence d’abord par le buste pour stimuler la circulation sanguine puis on masse le côté gauche du visage, le côté Yang relié aux organes, puis le côté droit, le Yin, liés aux viscères », explique-t-elle. L’idée du kobido : faire basculer la partie du Yang sur celle du Yin pour travailler sur l’équilibre du « chi », l’énergie vitale.

En le pratiquant régulièrement, à raison d’une séance toutes les deux à trois semaines pendant au moins dix séances, puis occasionnellement (une fois par mois), les promesses du massage kobido sont nombreuses pour la peau du visage : les tissus cutanés sont raffermis, les muscles tonifiés et les rides d’expression lissées. Côté tarifs, il faut compter 80€ en moyenne pour une séance d’une heure.

Que valent les soins kobido pratiqués en instituts ?

Les soins pratiqués en Spas et instituts sont aussi agréables mais l’on ne peut pas parler de véritable massage kobido. Chez Cinq Mondes par exemple, le soin-massage kobido n’est pas pratiqué dans les règles de l’art mais bien évidemment, fortement inspiré de la méthode traditionnelle. Parmi les gestes directement empruntés de l’art du kobido : l’application d’une serviette humide et chaude sur le visage pour ouvrir les pores, l’exfoliation de la peau pour décupler l’effet de la crème hydratante appliquée pendant le soin, la succession de pressions, vibrations et tapotements sur l’ensemble du visage (d’abord d’un côté, puis de l’autre) ainsi que la stimulation de zones réflexes. Voilà pourquoi on sort d’ailleurs complètement zen de ce soin. Côté visage, la peau est repulpée : on la ressent plus ferme et plus lisse. Le truc en plus : le buste, les avant-bras, les demi-jambes et les pieds sont aussi sollicités.

Si l’authentique massage kobido n’est pas vraiment utile avant 30 ans, les soins des instituts qui en sont inspirés sont une très bonne alternative pour les peaux plus jeunes qui souhaitent allier plaisir et beauté.