Le ginseng pour prévenir ou ralentir la maladie d’Alzheimer

1197

Les vertus du ginseng en termes de lutte contre la fatigue, tant intellectuelle que physique, sont maintenant bien connues. Pourtant, cette racine aurait une autre propriété, beaucoup moins connue : elle permettrait de prévenir et de ralentir la maladie d’Alzheimer.

Une nouvelle propriété pour le ginseng

La racine de ginseng est utilisée en médecine traditionnelle pour aider l’organisme à se défendre contre les agressions diverses.

Le ginseng est donc proposé en cas de fatigue, d’anxiété, mais aussi pour renforcer les défenses immunitaires et améliorer les fonctions cognitives.

Plusieurs études évoquent également d’autres bénéfices du ginseng et de ses composants, les ginsénosides, dans le cadre des maladies neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer), en prévention ou en traitement curatif.

loading...

Récemment, des chercheurs de Singapour et des Etats-Unis ont étudié les études des 20 dernières années concernant les effets du ginseng sur le cerveau et notamment sur les lésions neurologiques qu’entraînaient certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer.

L’analyse de toutes ces études fait ressortir les effets bénéfiques du ginseng pour prévenir et ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer.

Plusieurs mécanismes d’action ont été mis en évidence

Dans la maladie d’Alzheimer, deux principaux coupables ont été repérés : le peptide bêta-amyloïde et la protéine tau. Il semblerait que l’accumulation de ce peptide amyloïde qui finit par former de véritables plaques (les plaques amyloïdes) autour des neurones du cerveau, induise une toxicité pour les cellules nerveuses, se traduisant par l’augmentation de la phosphorylation de la protéine tau. Cette phosphorylation tau entraine une désorganisation de la structure des neurones et peu à peu leur mort.

Il semble que le ginseng permette de limiter la formation et l’agrégation de ces plaques amyloïdes et donc l’hyperphosphorylation de la protéine tau.

Les scientifiques précisent que plusieurs études ont évoqué une nette amélioration de la maladie d’Alzheimer avec la prise quotidienne de ginseng, et notamment une étude coréenne où les participants avaient reçus des doses élevées de ginseng (9g / jour).

Les recherches sur cette plante doivent encore se poursuive afin de mieux comprendre le lien entre la structure chimique des ginsénosides et leur activité chez l’homme, en particulier dans la maladie d’Alzheimer.

loading...