L’alcool, la drogue la plus nocive

1250

L’alcool constitue la drogue la plus nocive, suivi par l’héroïne et le crack, selon une nouvelle classification de la dangerosité des produits psychotropes présentée dans une étude publiée dans la revue médicale anglo-saxonne The Lancet.

Des spécialistes londoniens ont pris en considération neuf critères de nocivité du produit pour le consommateur lui-même et sept critères de dangerosité pour la société. Le caractère néfaste est analysé sur le plan physique, psychologique et social.

loading...

Dans une échelle de dangerosité de 0 à 100, l’alcool a été évalué à 72, l’héroïne à 55 et le crack à 54. Viennent ensuite le crystal (métamphétamine) (33), la cocaïne (27), le tabac (26), les amphétamines (23), le cannabis (20), le GHB (18), les benzodiazépines (15), la kétamine (15), la méthadone (14), la méphédrone (13), le butane (10), le khat (9), l’ecstasy (9), les stéroïdes anaboliques (9), le LSD (7), la buprénorphine (6) et les champignons (5).

« En plus d’être la drogue la plus nocive, l’alcool est environ trois fois plus dangereux que la cocaïne et le tabac », soulignent les auteurs. Ils estiment que « les systèmes actuels de classification des drogues ont peu de lien avec leur réelle nocivité » et que les campagnes « ciblant les dangers de l’alcool sont des stratégies de santé publique valides et nécessaires« .

Dans un commentaire, deux spécialistes de santé publique hollandais font remarquer que cette classification ne tient pas compte des polyconsommations et des changements de comportements, qui mériteraient de refaire cette classification tous les cinq ou dix ans. Ils soulignent que les deux produits légaux étudiés, l’alcool et le tabac, figurent parmi les produits les plus dangereux.