Hémochromatose : une maladie très répandue mais peu connue

1140

L’hémochromatose est la première maladie génétique de France. Pourtant, elle est encore trop peu dépistée. Cette semaine de sensibilisation est peut-être l’occasion de faire une prise de sang pour voir si vous n’avez pas de surcharge en fer.

L’anémie, tout le monde connaît. Rares en effet sont les femmes qui ne se sont jamais entendues annoncer par leur médecin qu’elles manquaient de fer. Mais l’hémochromatose en revanche, c’est-à-dire une présence trop importante de fer dans le sang, peu de personnes en ont entendu parler. C’est pourtant la maladie génétique la plus courante en France puisqu’elle touche une personne sur 300.

loading...

Pour faire face à cette méconnaissance de la maladie, l’association Hémochromatose France organise, pour la 9e année consécutive, une semaine de sensibilisation. Une petite semaine pour insister sur la nécessité du dépistage de l’hémochromatose avant 35 ans. Pourquoi si tôt ? Tout simplement parce que si vous ignorez être atteint de la maladie, le fer va s’accumuler progressivement dans tous vos organes (foie, pancréas, cœur, glandes endocrines, articulations…) et générer des dégâts irréversibles : cyrhose du foie, arthrose, diabète, troubles cardiaques et même cancer du foie .

Dépistage de l’hémochromatose : comment ça se passe ?

Tout comme l’anémie, le trop plein de fer dans le sang se dépiste par une simple prise de sang : votre médecin demande le dosage de la ferritine, une protéine fabriquée par le foie, qui sert à stocker le fer de l’organisme. Si ce taux de ferritine est trop élevé, alors un examen complémentaire permet de découvrir si vous êtes atteint d’hémochromatose sans le savoir.

Une personne « normale » possède 5 g de fer environ (soit le poids d’un clou) répartis entre l’hémoglobine des globules rouges, la myoglobine des muscles et les réserves qui sont la ferritine et l’hémosidérine. Et sur les 15 à 20 mg de fer apportés par l’alimentation, 1 à 2 mg sont absorbés tous les jours et le reste est éliminé. En revanche, chez les personnes atteintes d’hémochromatose, 5 à 10 mg du fer alimentaire sont absorbés tous les jours tandis qu’un seul mg de fer est éliminé.

Pour traiter l’hémochromatose, le traitement consiste donc à faire des saignées, afin d’éliminer la surcharge en fer. Chaque saignée permet de soustraire environ 200 à 250 mg de fer mais le traitement dit ensuite être maintenu à vie, pour réguler le taux de ferritine et éviter la ré-accumulation de fer.

loading...