Frelon asiatique : un nid aux dimensions hors normes découvert en Bretagne

1164

Les habitants de la commune de Plourhan ont découvert un nid de frelons asiatiques haut d’1,5 mètre, avec une population estimée à 2000 individus. La municipalité a pris en charge cette neutralisation de grande ampleur.

Depuis 2012, le frelon asiatique (ou Vespa velutina) est officiellement considéré comme une espèce invasive. Originaire d’Asie, il a été observé pour la première fois en France en 2004 depuis ne cesse de se répandre à travers le territoire. Ce tueur d’abeilles est classé dans la liste des dangers sanitaire de deuxième catégorie concernant nos chères butineuses.

loading...

En générale, un nid de cette espèce mesure entre 60 et 80 cm et se construit dans les arbres à une dizaine de mètres au-dessus du sol. Quelle ne fut pas leur surprise quand des habitants de la commune de Plourhan, en Bretagne, ont découvert un nid de frelons asiatiques d’1,5 mètre de haut et perché dans la cime d’un conifère à plus de 20 mètre de hauteur ! La population vivant à l’intérieur est estimée à plus de 2000 individus.

Une mission de haute voltige pour le neutraliser

Le service technique de la commune a dû employer une nacelle afin de pouvoir neutraliser le nid. Une perche de plusieurs mètres a été utilisée pour atteindre et injecter dans sa structure un insecticide à base de pyrèthre. Ce produit d’origine végétale à l’avantage d’être moins nocif pour l’environnement et d’agir pendant 24h. La population ayant immédiatement fuit le nid, les frelons porteurs du produit contamineront les autres au cours des heures qui suivent.

Un tel nid abritait au moins une centaine de reines potentielles. 10% survivent à l’hiver et refond une colonie au printemps suivant. La destruction de cette ruche hors normes a permis d’éviter la création d’au moins une dizaine de nouveaux nids. Si vous repérez une colonie de frelons près de chez, il ne faut surtout pas essayer de vous en débarrasser. En fonction des individus, plusieurs piqûres de ces insectes peuvent entraîner des œdèmes pulmonaires ou des chocs anaphylactiques. Les municipalités possèdent des services qui pourront prendront en charge la destruction de ces nids ou vous réorienteront vers un organisme local.

loading...