Faire le ménage endommage les poumons

1155
loading...

Les femmes qui utilisent régulièrement des sprays de produits ménagers semblent éprouver une plus grande diminution de leur fonction pulmonaire au fil du temps.

Des chercheurs de l’Université de Bergen en Norvège ont analysé les données de 6235 participants à l’enquête européenne sur la santé respiratoire. Ces participants ont été suivis pendant plus de 20 ans pour vérifier l’impact des produits ménagers sur la fonction respiratoire sur le long terme.

loading...

« Nous craignons que de tels produits chimiques, en causant régulièrement des dommages aux voies respiratoires, jour après jour et année après année, puissent accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui survient avec l’âge » soulignent les chercheurs dont l’étude vient d’être publiée dans la revue de l’American thoracic society.

Un déclin pulmonaire comparable à un tabagisme léger

Leurs recherches ont montré le déclin de la fonction pulmonaire chez les femmes de ménage qui utilisent ces produits quotidiennement était accéléré et « équivalait à fumer 20 paquets de cigarettes par an.

« Un résultat qui n’est guère surprenant  quand vous pensez que vous inhalez de petites particules d’agents de nettoyage qui sont destinés à nettoyer le sol et non vos poumons. »

Cette étude a également montré que l’asthme était plus prévalent chez les femmes qui faisaient le ménage chez elles (12,3 %) et chez celles qui en font leur travail (13,7 %) par rapport à celles qui n’utilisent pas ces produits (9,6 %).

« Le message à retenir de cette étude est qu’à long terme, les produits chimiques de nettoyage causent probablement des dommages assez importants aux poumons », a déclaré Øistein Svanes, principal auter de l’étude. « Alors que ces produits chimiques sont généralement inutiles. Un chiffon en microfibres et de l’eau sont plus que suffisant la plupart du temps. »