Enfant : l’obésité augmente les crises d’asthme

1193
loading...

L’asthme touche près d’1 enfant sur 10 aux États-Unis. Il est l’une des principales causes de visites aux urgences et d’hospitalisations chez les enfants en âge préscolaire. Selon une nouvelle étude de Duke Health, les symptômes peuvent être plus graves chez les enfants de 2 à 5 ans en surpoids.

Les symptômes d’asthme peuvent être plus graves chez les enfants de 2 à 5 ans en surpoids, selon les résultats d’une étude publiée Journal of Clinical Immunology. En effet, pour les enfants en maternelle, un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé est associé à 37 jours en plus de symptômes et de crises d’asthme par an que chez leur camarade affichant un poids de forme. Ce processus est similaire chez les tous petits enfants.

loading...

L’obésité augmente les crises d’asthme mais ne réduit pas l’efficacité des traitements

Les chercheurs de la Duke université aux Etats-Unis ont mené une étude avec 736 petits enfants pour comprendre l’impact de l’obésité sur l’asthme et sur les traitements.

Les résultats de l’étude ont montré que les enfants asthmatiques ayant un indice de masse corporelle (IMC) élevé et non traités vont subir 37 jours de plus avec des symptômes d’asthme et vivre de plus nombreuses crises d’asthme.

En revanche, les chercheurs ont constaté que l’obésité ne réduit pas l’efficacité des corticostéroïdes par inhalation, et que ces traitements diminuent de manière significative le nombre de jours avec symptômes et crises d’asthme chez les enfants en bonne santé et en surpoids, et que leurs bénéfices sont plus importants pour les enfants en surpoids.