Asthme chez l’enfant : des antibiotiques souvent inutiles

1102

Une nouvelle étude révèle que les enfants souffrant d’asthme sont plus susceptibles de recevoir des antibiotiques, et ce, alors qu’ils n’en n’ont en vérité pas besoin. Cela s’expliquerait par la confusion entre des symptômes d’asthme qui se détériorent et des infections respiratoires.

Les antibiotiques ce n’est pas automatique ! Une sur-prescription de ces médicaments, alors qu’il n’y a pas d’infection bactérienne, peut être sur le long terme dangereux à l’échelle de l’individu, mais aussi de la population toute entière. De récentes recherches, présentées au Congrès international européen de la Société respiratoire 2017, mettent en évidence les fréquentes et inutiles prescriptions d’antibiotiques chez des enfants atteints d’asthme.

Le Royaume-Uni et les Pays-Bas au centre de l’étude

L’étude s’est portée sur 1,5 million d’enfants du Royaume-Uni, dont environ 150 000 avec de l’asthme, et 375 000 autres des Pays-Bas, dont environ 30 000 avec de l’asthme. Les chercheurs ont comparé les prescriptions d’antibiotiques pour les enfants avec ou sans asthme puis ont confronté les situations des deux pays. Pour les Pays-Bas, 20% des enfants souffrant d’asthme se voyait prescrire des antibiotiques contre seulement 13% pour ceux sans asthme. Au Royaume-Uni cela est monté jusqu’à 38% d’ordonnances antibiotiques pour les enfants asthmatiques contre 25% chez les enfants non-asthmatiques. Il faut savoir que les Pays-Bas possèdent la plus faible consommation d’antibiotiques dans le monde. La situation dans d’autres pays, où l’utilisation d’antibiotiques est beaucoup plus élevée, comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la Grèce, pourrait être en vérité bien pire.

Des mauvais diagnostics

Ces résultats peuvent indiquer, selon les chercheurs, que les symptômes aggravés de l’asthme sont confondus avec une infection des voies respiratoires ou bien que l’administration d’antibiotiques sert de mesure préventive. Or la dégradation des symptômes de l’asthme est rarement associée à une infection bactérienne. « Il peut être difficile pour un médecin généraliste de différencier une détérioration des symptômes de l’asthme et une infection respiratoire bactérienne. » explique le Dr Esmé Baan qui présente l’étude. De plus, l’utilisation excessive d’antibiotiques entraîne une augmentation des infections résistantes aux médicaments chez l’enfant, qui seront plus difficiles à traiter dans le futur.

loading...
loading...